Billet d'Humeur

J'aurais voulu être...

Aujourd’hui, je dédie ce billet aux rêves de toute une vie… qu’aurais-je voulu être si je n’avais pas suivi le chemin actuel ? Bon, on peut déjà supprimer quelques métiers de la liste qui ne sont plus fort courus ou qui font polémiquer à l’heure actuelle (je ne les citerai pas, la liste devient trop longue)… mais il en reste encore toute une flopée de disponibles, des plus tordus aux mieux payés.

Moi, j’ai plein de boulots qui me plairaient…

Vous voulez des exemples ?

J’aurais voulu être… chirurgien. Mais pas de n’importe quelle façon, non, moi, je voudrais « réparer » les gens qui ont vraiment des malformations très gênantes…  pour les autres. Oui, je soignerais les gens qui ont des boules en dessous des bras, qui ont les doigts de pieds en éventail, qui ont attrapé la grosse tête ou pire encore, qui ont 2 mains gauches.

J’aurais voulu être… une princesse. Mais pas n’importe laquelle. Non, moi je voudrais être une princesse d’histoire pour enfants. Parce que je trouve qu’elle a un très beau rôle. Oui bon d’accord, au tout début de l’histoire, des gens mal intentionnés lui en font voir de toutes les couleurs mais après… arrive le beau prince charmant sur son cheval blanc (maintenant, il n’est pas toujours très beau et en plus il roule en scooter ou en décapotable qui ne se referme plus, je ne vous dit pas si vous le rencontrez en hiver) et il emmène sa princesse vers son beau château au-dessus de la belle colline. Et vous savez pourquoi j’aime ce rôle de princesse-là ? Parce qu’après l’histoire se termine et qu’on ne retombe pas de haut avec la triste réalité de la vie : les marmots, la vaisselle, le ménage, les lessives, son homme qui rentre saoul d’être sorti avec des potes, les problèmes d’argent.

J’aurais voulu être… un ange. Ici peu importe lequel, de toute façon, ils sont tous asexués et c’est justement là que je trouve la nature bien faite. Parce que fini d’attribuer des tâches de femmes ou d’hommes, on serait tous sur le même pied d’égalité, plus de mauvaises excuses. Il n’y aurait plus de différences salariales, plus d’appels de phares parce que vous gênez le mec de derrière qui aimerait montrer sa supériorité en roulant à plus de 150km/h, plus de comparaison de taille… ben non forcément (pour ceux qui ne comprennent pas : il faut viser plus bas), plus de migraine à inventer. Quel monde parfait ce serait… quoiqu’un peu ennuyeux.

Bon, par lequel vais-je commencer ?



07/01/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres